Sélectionner une page

Le week-end du 15 et 16 Octobre 2021 fut un véritable succès, riche en rencontres et en émotions !

 

Après l’accueil de tous les invités dans le hall du cinéma des 7 Parnassiens, nous nous sommes tous installés en salle; nombreux et impatients de découvrir les 6 courts-métrages primés du Festival saison Africa 2020.

 

Olivier KISSITA, acteur et réalisateur aussi talentueux que modeste, nous a accordé son temps en échangeant sur son parcours et son expérience.

(vidéo: ÉCHANGE AVEC L’ÉTOILE MONTANTE DU CINÉMA AFRICAIN  – Prochainement disponible)

 

Avant la projection des films, une présentation du projet nous a été offerte par Dominique MOUSSARD et Olivier RAPINIER.

 

(vidéo: Présentation du projet – Prochainement disponible)

 

A 19h30, la séance spéciale courts-métrages primés commence et nous tiendra en haleine pendant plus d’1h00.

 

  • LA KZ de Enricka MH | Martinique/France |14’

 

Moussa, boxeur émérite, est prêt à tout pour séduire celle qu’il convoite tant. Quitte à en apprendre un peu plus sur la KZ, ce mystérieux sport qu’elle pratique avec le caïd du quartier.

 

  • LE CHANT DES OUBLIÉS de Komla Roger GBEKOU| Togo | 2019 | 14’

 

Une belle revanche de vie pour ceux qui ont tant souffert de leur situation sociale au Togo. Aveuglés par l’espoir d’une meilleure destinée en Europe, un groupe se voit offrir un visa mais à une certaine condition… 

 

  • CYRIAQUE de Emmanuelle DARMAN & A.PEDULA | 2020 | Nouvelle-Calédonie | 10’25

 

Cyriaque n’est qu’un jeune garçon accompagnant ses parents à la maternité pour y accueillir son petit frère. Accompagné d’un infirmier à travers les couloirs de cet hôpital, Cyriaque trouve enfin le courage de faire un dernier au revoir à sa famille. 

 

  • GROSSOPHOBIA de MAGLOIRE | France | 6’| Distribution Mélissa CORRE

 

Ronde depuis son enfance, une jeune femme accepte enfin de se regarder dans le miroir. Ce court-métrage bouleversant nous pousse à voir les choses à travers les yeux des personnes en surpoids.

 

  • 1H DU MAT de Lucie MOÏSE, Alexis DE BRITO, Jarod MBONGO, Gwenaelle GUERIF France, 2020 | 15’| fiction | Marianne Films

 

Après 3h de transport pour fêter l’anniversaire de Junior en plein Paris, une série de mésaventures s’abat sur le groupe de 6 amis qui finissent par devoir appeler la police. 

 

  • L’ART DE LA GUERRE DES SEXES de Olivier KISSITA | 2020 | 34’31 | France

 

«Moi je pense que les femmes sont supérieures aux hommes». Il n’en fallait pas plus à Hannah pour échauffer les esprits de ces 4 amis, qui, d’une soirée mouvementée par les règlements de compte, finissent par capituler au nom de l’amour.

 

Chacune de ses œuvres a suscité énormément d’entrain et d’enthousiasme auprès du public et les cinéphiles ont eu plaisir à poser des questions aux acteurs et réalisateurs présents.

(vidéo: Question du public – Prochainement disponible)

 

Les spectateurs et les réalisateurs ont continué à dialoguer dans le hall du cinéma et ce fut un moment très agréable, riche entre les acclamations et les remerciements. 

 

 PROGRAMME DU 16 OCTOBRE

 

Un court-métrage de 10 minutes et un long métrage d’1h40 ont été projetés le Samedi 16 Octobre dans un cadre plus intimiste.

 

  • FIDÉLITÉ À TOUS PRIX de Boris KPADENOU | Togo | 2019 | CM Animation | 10 mn

 

Pour prouver sa fidélité à une femme plus âgée, un jeune-homme se voit implanter une puce.

 

  • ORLY de Francis TENE.K| Cameroun | 2018 | 1h33 | LM fiction | Patou Films

 

Orly, une prostituée de Yaoundé au destin qui semblait brisé, fit la rencontre du Prince Charmant. 

 

Mon coup de cœur du Festival : « L’art de la guerre des sexes » de Olivier KISSITA

 

J’ai eu le plaisir d’avoir un échange très amical avec le réalisateur juste avant la projection. Ce court-métrage, particulièrement touchant, m’a bouleversé. En effet, la bande-annonce m’a vraiment fait penser que ça n’allait être qu’humoristique, mais que nenni ! 

Ce huit-clos est avant tout une histoire d’amour qui nous fait comprendre que la communication mais surtout la compréhension est extrêmement importante dans la relation d’un couple. Par le personnage que joue Olivier, on y voit le « méchant », il va vouloir dire toutes les vérités, même celles qui fâchent. En réalité on se retrouve dans les réactions et personnalités des 4 protagonistes et on y retrouve aussi nos êtres aimés. C’est un court-métrage extrêmement bien écrit et réalisé qui nous fait rentrer dans l’intimité et la complexité de l’Amour. J’ai eu des fous rires, j’ai été frustrée, en colère, mais du début à la fin on ressent à quel point celui qu’on qualifie de « méchant » aime profondément sa compagne. 

 

*Initialement prévu dans le cadre de la Saison Africa 2020

 

Écris par Véronika STEFKOVIC

Filmé par Salaura DIDON

 

Correcteur: Michael REMUS